Accueil du siteRéalisationsDivers
Machine à brochetter.
vendredi 28 décembre 2007

popularité : 81%

Machine à brochetter les virures Pour concevoir cette machine, je me suis inspiré d’un article paru sur MRB. Cet apareil vous permettra d’usiner des lattes de 1M ou moins, et jusqu’à 1.50M.

Les matériaux requis pour construire cette machine se trouvent dans tout les bons magasins de bricolage (bricomachinchose et cie…) pour un prix total inférieur à 40€.

L’intérêt de cette machine est d’effiler ou brocheter suivant le terme que vous préférez , les virures qui composeront votre coque, de sorte que lorsque vous la borderez, vous arriviez à un résultat tel, que les opérations de masticage et ponçage seront divisés par dix au moins. De plus, si vous décidez de construire une coque bordée à clin, ou une coque de vieux gréements ou de malamok là où chaque virure est effilée et visible, cette machine vous simplifiera énormément le travail. Elle peut également servir à fabriquer les barrots de pont qui donneront son bouge, ainsi que toutes pièces courbes, quelles soient concaves, ou convexes. Il y à possibilité d’usiner en même temps de une à six baguettes suivant leurs épaisseurs. Avantage de la machine : une fois réglée, vous pouvez sortir autant de virures identiques que vous le voulez.

La machine à brochetter.

J’ai donc investit dans une d’une cornière alu 20mm X20mm, un plat alu 20mm X2mm, un autre 16mm X 2mm, un U alu 14mm X 8mm, un tasseau bois 18 X 18 le tout en deux mètres, un sac de rondelles diamètre 5mm, des boulons diamètre 5mm, et des écrous à oreilles.

La construction est la suivante :

La première opération a consisté à coller le tasseau sur la cornière alu, à la colle époxy deux composant. Des perçages(15) diamètre 5mm sont pratiqués tout les 100mm, avec côté bois, des perçages diamètre 8mm sur 7mm de profondeur, pour « noyer » les écrous, qui accueilleront les vis de réglage. Sur l’autre face, des perçages (9) diamètre 5mm également mais espacé de 200mm, qui eux recevront les vis de blocage des baguettes à usiner. Deux perçages aux extrémités reçoivent des vis dont on aura couper les têtes, qui maintiendront le plat 20X2mm.

Système de réglage du gabarit.

Le plat de 20 X 2 sert de gabarit mobile, est plié à 90 °, et comporte un trou houblon à chaque extrémité, dont un est débouché. Un réglage, grâce à des rondelles que l’on ajoute ou que l’on enlève permet de donner plus ou moins de courbure au plat.

Deux perçages au quart et trois quart reçoivent des boulons qui limiteront la surface d’usinage pour des baguettes d’un mètre. Le plat de 16 X 2mm sert de cale de profondeur, sur lequel on s’appuiera pour mesurer la hauteur à donner au gabarit, et recevra par la même occasion les baguettes à usiner . De la bande à poncer est collée sur une face de la machine, pour « accrocher » les baguettes, et éviter ainsi qu’elles ne glissent lors des ponçages. Les baguettes sont maintenues en place grâce au U alu, un bord venant en appui sur le plat 20 X 2, et l’autre maintenant en place les baguettes. Tout les éléments de serrage sont facilités par les écrous à oreilles.

Bien sûr, il faudra quand même fabriquer une cale à poncer, ou alors, luxe suprême, disposer d’un petit rabot électrique.

Comment utiliser cette machine ? Très simple, il suffit de mesurer le pourtour de chaque demi couple à l’aide d’un mètre de couturière (mètre souple). Le couple de référence étant le maître-bau, on divise son pourtour par la largeur des baguettes employées pour faire le border. Ceci nous donnera le nombre de baguettes nécessaires à la réalisation d’une demi coque. On mesure de la même manière les autres couples, que l’on divisera également par le nombre de baguettes. Chaque résultats sont reportés sur la machine, en tenant compte de leurs distances entre eux. Lorsque toutes les côtes sont relevées, le gabarit réglé et immobilisé donnera la forme exacte des baguettes, qui seront rigoureusement identiques à leurs sortie d’usinage.

Réglage de la hauteur de la baguette au maitre beau(profil imaginaire pour la ciconstance). Réglage d’une hauteur, 200mm plus loin(toujours le profil imaginaire) Le résultat sur des baguettes largeur 8mm. Système de blocage de la baguette.

==============================================================

Le gabarit réglé(réglage imaginaire...), avec la planche samba.

==============================================================

A : Vis de réglage situé à chaque extrémité, permettant d’ajuster la hauteur de la règle mobile B . Des rondelles enfilées sur cette vis de réglage compensent le rayon formé par la règle B . Plus la courbe est importante, plus on devra enlever de rondelles.

B : Règle déformable. Elle prend la courbure grâce aux vis de réglage D . Elle est pliée à chaque extrémité, avec une encoche qui permet de coulisser sur la vis A . La machine est prévue pour usiner des baguettes jusqu’à 1.50M. Pour usiner des baguette moins longues, j’ai prévu deux vis G afin de réduire la courbure de la règle B

E : Plat de 20 X 2, plaqué collé sur le tasseau bois, et servant d’appui, sur la tranche pour la baguette à usiner C , et sur le plat pour un des bords du profil en U E.

E : Profil en U. Il maintient les baguettes à usiner C au moyen des vis F

 
Articles de cette rubrique
  1. Cale à poncer.
    8 novembre 2007

  2. Essuie glace.
    8 novembre 2007

  3. Accessoires.
    28 décembre 2007

  4. Vitrage.
    28 décembre 2007

  5. Machine à brochetter.
    28 décembre 2007

  6. Trusquin
    15 mars 2008

  7. Cintreuse-rouleuse.
    24 mai 2008

  8. Caisses à poissons
    11 octobre 2008

  9. Casiers à crustacés
    10 janvier 2009