Accueil du siteRéalisationsDivers
Cintreuse-rouleuse.
samedi 24 mai 2008

popularité : 11%

Cintreuse-rouleuse.

==============================================================

La fabrication de cet outil m’a paru indispensable lorsqu’il m’a fallu réaliser une tuyère. Suivant les matériaux dont je disposais, j’ai donc entamé la construction par mettre aux dimensions les pièces en alu qui constituent la machine.

Tout d’abord, le socle. C’est une pièce en alu épaisseur 30mm, longueur 200mm, largeur10mm, qui reçoit 4 perçages diamètre 8mm, fraisés sur un seul côté diamètre 12mm sur 10mm de profondeur. Ces fraisages sont destinés à noyer la tête des vis BTR qui servent à maintenir les supports.

Ces supports sont taillés dans une plaque d’ alu épaisseur 22mm, et mis aux côtes 100mm X40mm, il y en à deux. Dans un de ces supports, 2 perçages diamètre 8mm sont pratiqués sur la face la plus grande, un taraudage M5 vient se positionner en leurs milieux, entraxe 15mm. Sur le premier support, les perçages débouchent, tandis que sur le deuxième qui n’ en comporte que deux, il s’arrête à 10mm de profondeur, l’ entraxe étant de 30mm. Sur la tranche de ces supports, deux taraudages M8 profondeur 30mm entraxe 60mm, sont usinés de manière à recevoir les vis BTR qui servent à immobiliser les supports sur le socle. Sur la face supérieure, deux alésages diamètre 12mm entraxe 75mm reçoivent des axes en acier d’une longueur de 70mm diamètres 12mm. Ces axes servent de guides aux supports mobiles. Un taraudage M5 est alors pratiqué sur la même face à 30mm du bord de cette pièce. Ce taraudage recevra une vis M5 qui fera office de réglage de hauteur des supports mobiles. Tous ces usinages sont situés sur l’axe des supports.

Les supports mobiles sont taillés dans les mêmes blocs alu que les supports fixes. Seul leurs hauteurs changent, ils mesurent 25mm. Deux perçages diamètre 12mm sont pratiqués sur la tranche, ce qui permettra à ces pièces de coulisser sur les axes des supports fixes. Un autre perçage vient se rajouter dans l’axe de ces pièces, il reçoit la vis M5.

Il est temps maintenant de passer à l’usinage des rouleaux. Il y en à trois. Deux sont de même diamètres 18mm, tandis que l’autre est de 12mm. Ils mesurent 170mm de longueur, sauf pour un qui est un peu plus long, 190mm, et qui recevra une manivelle. Des épaulements diamètres 8mm sont pratiqués à chaques extrémités au tour à métaux. Sur une extrémité, ils mesurent 9mm, tandis que de l’autre côté, deux sont à la côte 30mm, et un à 50mm(celui qui recevra la manivelle). Des méplats sont usinés sur chaques extrémités, ils recevront des clavettes . Des gouges sont usinées à 20mm du bord du plus grand diamètre sur les trois rouleaux. Ces gouges en forme de demi cercle font 8mm de largeur sur 2mm de profondeur. Elles feront office de cintreuses à tubes et profilés.

Vient le moment du montage. Tout d’abord, les supports fixes sont montés sur le socle, en emprisonnant les rouleaux diamètres 18mm. Quatre vis BTR M8 immobilisent les deux supports. Les rouleaux doivent tourner librement. Les axes de guidage diamètre 12mm viennent prendre place à force dans leurs logements. Les deux supports mobiles viennent coulisser sur ces axes, avec le rouleau diamètre 12mm emprisonné. Les vis M5 sont alors positionnées, mais avec un ressort de compression qui vient se loger sur le pas de vis, et qui est calé entre les supports mobiles, et les supports fixes. Ces ressorts de compression servent à toujours maintenir vers le haut les supports mobiles, et éviter qu’une vis ne puisse bouger pendant un cintrage. Sur les trois axes qui débouchent sur le côté d’un des supports fixe, trois pignons récupérés sur un mandrin de perceuse sont montés à force, avec une petite clavette afin de les immobiliser, et entraîner les rouleaux. Le pignon du milieu, qui est un pignon "fou" est maintenu en place grâce à une vis M5. Ainsi les deux rouleaux du bas tournent ils dans le même sens, ce qui aide grandement à entraîner les pièces à cintrer. Une manivelle en laiton (avec axe libre) est montée sur l’axe le plus long, et immobilisée sur cet axe par un rond en stub enfoncé à force.

UTILISATION.

Après réglages des deux supports mobiles au pied à coulisse, une tôle est présentée à l’entrée des rouleaux. Rotation des rouleaux par la manivelle, et la tôle se cintre en avançant. Les passes se font à suivre, les diamètres de cintrage se font en réglant la hauteur des supports mobiles. Idem pour les tubes, que l’on passe dans les gouges, qui sont là pour maintenir les pièces dans leurs axes.




 
Articles de cette rubrique
  1. Cale à poncer.
    8 novembre 2007

  2. Essuie glace.
    8 novembre 2007

  3. Accessoires.
    28 décembre 2007

  4. Vitrage.
    28 décembre 2007

  5. Machine à brochetter.
    28 décembre 2007

  6. Trusquin
    15 mars 2008

  7. Cintreuse-rouleuse.
    24 mai 2008

  8. Caisses à poissons
    11 octobre 2008

  9. Casiers à crustacés
    10 janvier 2009